La viande rouge : bonne ou mauvaise pour la santé ?

La viande rouge : bonne ou mauvaise pour la santé ?

Les nutritionnistes et les experts en santé ont passé des années à débattre des avantages et des risques de la consommation de viande rouge. Les chercheurs affirment que la viande rouge contient des nutriments importants. Cependant, il existe des preuves suggérant que la viande rouge peut augmenter le risque de certaines maladies, les cancers en particulier. Alors, est-elle bonne ou mauvaise pour la santé ?

La viande rouge, riche en nutriments

La viande rouge contient des nutriments bénéfiques pour la santé, dont le fer, la vitamine B-12 et le zinc. Le fer est nécessaire pour aider les globules rouges à transporter l’oxygène et le zinc pour la synthèse de l’ADN et l’efficacité du fonctionnement du système immunitaire. Par ailleurs, les aliments d’origine animale, comme la viande et les produits laitiers, sont les principales sources alimentaires de vitamine B-12. 

Les dangers de la viande rouge

La viande rouge est actuellement devenue l’un aliment de base en France ; les hamburgers, les steaks… Mais nos envies de carnivore peuvent nous tuer. Les gras saturés et le cholestérol ne sont que le début des dangers de l’alimentation de la viande. 

Il est important de souligner que les surcharges de fer peuvent menacer le cœur des carnivores ; le sodium et les nitrates rendent la viande transformée encore pire. De plus, la forte consommation de viande rouge peut également augmenter le risque de maladie cardiaque et de diabète. 

Alors, que devriez-vous faire ?

Vous pouvez toujours intégrer quelques portions de viande rouge dans une alimentation saine, à condition que le reste de votre alimentation soit “vraiment saine”. Lorsque vous choisissez de la viande rouge, choisissez des coupes maigres et évitez les viandes transformées. La clé est de s’assurer que la viande rouge n’est qu’un plaisir occasionnel et non un événement quotidien.

Conclusion

Bref, bien que la viande rouge soit riche en nutriments, utiles pour notre corps, nous devons essayer de limiter sa consommation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*