Insuffisance cardiaque : 1 à 2 % de la population est concernée

Insuffisance cardiaque : 1 à 2 % de la population est concernée

L’insuffisance cardiaque devient, en France comme à l’étranger, un problème majeur pour les services de santé : 1 à 2 % de la population est concernée. Les autorités réglementaires ne se sont préoccupées que récemment de l’impact financier de la maladie, longtemps négligé derrière celui de la cardiologie interventionnelle.

C’est quoi l’insuffisance cardiaque ?

L’insuffisance cardiaque survient lorsque votre muscle cardiaque ne pompe pas le sang aussi bien qu’il le devrait. Certaines affections, comme le rétrécissement des artères du cœur ou l’hypertension artérielle, rendent graduellement votre cœur trop faible ou trop rigide pour se remplir et pomper efficacement. 

Quels en sont les symptômes ?

L’insuffisance cardiaque peut être chronique ou aiguë. Les signes et symptômes les plus courants sont :

  • Essoufflement lors des exercices 
  • Fatigue et faiblesse
  • Enflure du membre inférieur
  • Rythme cardiaque rapide ou irrégulier
  • Toux persistante ou respiration sifflante 
  • Besoin accru d’uriner la nuit
  • Gain de poids très rapide causé par la rétention d’eau
  • Manque d’appétit et nausées

Comment prévenir cette maladie ?

La meilleure façon de prévenir l’insuffisance cardiaque est de réduire vos facteurs de risque, comme l’hypertension artérielle et coronaropathie, par exemple, en modifiant votre mode de vie à l’aide les médicaments et les bonnes habitudes nécessaires. Pour cela, vous pouvez :

  • Ne pas fumer
  • Contrôler l’hypertension artérielle et le diabète
  • Rester actif physiquement
  • Manger sainement
  • Maintenir un poids santé
  • Réduire et gérer le stress

Pour conclure, sachez que toutes les conditions qui mènent à l’insuffisance cardiaque ne peuvent pas être inversées. Les traitements ne peuvent qu’améliorer les signes et les symptômes pour vous aider à vivre plus longtemps. La meilleure façon de faire face à cette menace est, en effet, de la prévenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*